Make your own free website on Tripod.com

Samydoc Retour à la page d'accueil L'école du milieu Rhumatologie  Pubmed

Fondements de la médecine traditionnelle chinoise

Tétanie, spasmophilie par
Dr Robert Hawawini




Fondements de la médecine traditionelle chinoise est un site produit par Dr El Meddeb SamyBéja, Tunisie. Toute personne désirant contribuer à ce site peut m'envoyer un mail.
Dr Ahmed Fouchali, Dr R Hawawini, et Dr Bouevitch: tous mes remerciements.
Hit-Parade


 
Introduction

Ø Les "crises nerveuses" comprennent deux formes : épileptiques et non-épileptiques.

Ø Les crises nerveuses non-épileptiques ont plusieurs origines :

- organiques : anoxiques, ischémiques, neurologiques, métaboliques,

- hystériques : grande crise et autres formes variées,

- fonctionnelles.

Ø Les formes fonctionnelles comprennent la spasmophilie ou tétanie chronique. Elle font encore partie des hystéries.

 

PRINCIPAUX SYMPTOMES EN MEDECINE OCCIDENTALE

Ø Contractures des mains en "accoucheur", pouvant s'étendre aux bras voir au tronc ; contracture des mâchoires.

Ø Lourdeurs, engourdissements, paresthésies, sensation de distension, oppression.

Ø Asthénies physique, mentale et sexuelle.

Ø Respiration haletante.

Ø Troubles psychiques et neurovégétatifs variés.

Ø Parfois perte de connaissance.

Tous ces symptômes vont se retrouver dans les syndromes de la M.T.C..

Syndromes de la médecine traditionelle chinoise

Ø Vent-Mucosités-Chaleur: mélange de Vide et de Plénitude, constituant divers syndromes hystériques.

Ø Le Feu Et Les Mucosités Perturbent Le Cœur : forme Plénitude que l'on retrouve dans les grandes crises d'hystérie, notamment type Charcot, que les textes anciens associent au contre-courant du Yangming (Su Wen, chap. 37) et aux Kuang (Ling Shu, chap. 22).

Dans tous les cas:

les Mucosités immatérielles jouent un rôle prépondérant,

expliquant la chronicité et la récurrence de la maladie,

et nécessitant un traitement à long terme, car la guérison est difficile à obtenir rapidement;

ce traitement doit en même temps :

- traiter le déséquilibre des Zang, Ben de la maladie,

- et disperser les Mucosités, Biao de la maladie,

- plutôt que de disperser les Mucosités seules, ce qui est insuffisant.


   

Haut de page

PREMIERE FORME : VENT-MUCOSITES-CHALEUR

PHYSIOPATHOLOGIE

Ø Le Vent.

- Le refoulement des sentiments est cause de Stase du Qi du Foie.

- La Stase du Qi du Foie se transforme en Elévation du Yang du Foie, facteur de troubles psychiques.

- L'Elévation du Yang du Foie devient Vent interne, cause des contractures et de la perte de connaissance en association avec les Mucosités.

Ø Les Mucosités.

- Le Vide de Qi de Rate ne permet, ni l'harmonisation-diffusion du Qi, ni la montée de l'Essence pure aux Poumons et au Cœur.

- Quand l'harmonisation-diffusion du Qi est entravée, l'Humidité s'installe dans le corps. A la longue elle se transforme en Mucosités, cause des lourdeurs, engourdissements et paresthésies. Les Mucosités sont toujours le Biao de la maladie et le déséquilibre des Zang est le Ben.

- Quand l'Essence pure ne monte plus aux Poumons, ceux-ci reçoivent les Mucosités impures, leur fonction d'abaissement est entravée cause de respiration haletante.

- Quand l'Essence pure ne monte plus au Cœur, celui-ci reçoit les Mucosités impures :

• les sentiments sont perturbés, cause d'hyperémotivité ;

• les orifices se ferment, cause de perte de connaissance.

Ø La Chaleur.

- Le Vide de Yin des Reins est une Chaleur-Vide.

- Le Yin des Reins ne nourrit pas le Yin du Foie, qui ne nourrit pas le Yin du Cœur.

- Le Vide de Yin du Foie ne retient pas le Yang qui s'échappe, s'élève et devient un Vent interne.

En résumé, cette tétanie est l'aboutissement :

d'un Vide associé à une Plénitude,

• et de deux contre-courants.

VIDE/PLENITUDE

Vide de Qi de Rate

Stase du Qi du Foie et production de Mucosités

CONTRE-COURANT DU YANG

Reins v Foie v Vent interne v Cœur

CONTRE-COURANT DU QI IMPUR DES MUCOSITES

Foie v Rate vPoumons v Cœur

 

SEMIOLOGIE

SYNDROME SYMPTOMES POULS LANGUE
Stase Du Qi Du foie Tristesse, abattement, pleurs, dépression, pouvant alterner avec une hyperactivité ; énervement, soupirs, goût amer, gonflement des seins, de la poitrine, du ventre, du bas-ventre et des flancs ; boule dans la gorge, oppression thoracique, douleur abdominale ; diarrhée, constipation ou leur alternance ; dysménorrhée, irrégularité des menstruations. Xian (tendu) du foie Variable.
Vide de Qi de la rate Teint cireux, asthénie, soucis et préoccupations par excès de réflexion, inappétence, sellesmolles et morcelées, ballonnement post-prandial, digestion lente, gaz, borborygmes. Ruo (faible) de vide et Huan (Retardé) de rate ou Xu (Vide) Pâle de vide
Vide de Yin des reins Douleur, tension et faiblesse des lombes et des genoux, bouche et gorge sèches, soif avec envie de boire, transpiration nocturne, vertiges, éblouissements ,acouphènes, urines rares et foncées, constipation ou selles dures et sèches, spermatorrhée. Chen (profond) de reins, et Xi (fin de vide) surtout aux pieds, et Shuo (rapide) de chaleur Rouge de chaleur, peu ou pas d'enduit de Yin
Elevation du Yang du foie Irritabilité, colère, goût amer, céphalée plutôt latérale, vertiges, éblouissements, acouphènes, insomnie, pommettes rouges, autres signes gnéraux de vide de Yin (voir vide du yin des reins). Xian (tendu) de foie, voire Xi (fin) de chaleur-vide et/ou Shuo (rapide) de chaleur. Rouge de chaleur ou à bords rouges de chaleur du foie, peu ou pas d'enduit de vide du yin, ou enduit mince et jaune de chaleur-vide.
Vide de Yin du coeur Insomnie ou sommeil avec beaucoup de rêves, palpitations, perte de mémoire, agitation, autres signes de vide du Yin (voir vide du yin des reins). Xi (fin) de vide et Shuo (rapide) de chaleur) Rouge de chaleur ou à pointe rouge de chaleur du coeur, peu ou pas d'enduit de vide du Yin.
Mucosité -Lourdeur, engourdissement, paresthésies,
- respiration haletante si mucosités aux poumons,
-hyperémotivité et perte de connaissance si mucosités au coeur, - Crachats, rhinorrhée, si Mucosités matérielles.
- Céphalée plutôt frontale, du Yangming, en rapport Biao/Li avec la Rate du Taiyin
Hua (glissant) de mucosités et-ou Ru (Mou) d'humidité surtout aux barrières. Grosse d'humidité, humide, enduit gras de mucosités et jaune si chaleur.
Vent interne Contracture des extrémités pouvant s'étendre aux membres voire au tronc, contracture des machoires. Perte de connaissance en association avec les Mucosités. Xian (tendu) de foie en rapport avec le vent. Tremblante de vent

 

-Chaque syndrome prédominant imprime ses caractéristiques cliniques.

- D'autres syndromes intercurrents peuvent s'ajouter, qu'il faut diagnostiquer.

 

TRAITEMENT

 

ABREVIATIONS(d) dispersion (t) tonification (h) harmonisation

¬ La liste des points n'est pas exhaustive.

­ Les points sont classés par fonctions.

® Ils sont groupés pour faire ressortir leur rôle associatif.

Dans tous les cas on traite ensemble les Zang, Ben de la maladie, et les Mucosités, le Biao.

-Neiguan 6MC (d) (point barrière = Guan, de l'interne = Nei qu'il mobilise et point Luo du méridien qui rentre dans les Trois Foyers par le Tanzhong 17RM – Ling Shu, chap. 10 -) + Tanzhong 17RM (d) (point Mu du Foyer Supérieur) : par leurs fonctions libèrent toute Stase de Qi au thorax ce qui traite la dyspnée. En cas de Vide de Qi important harmoniser Tanzhong 17RM.

-Neiguan 6MC (d) (point barrière = Guan, de l'interne = Nei qu'il mobilise) + Taichong 3F (d) (point Source utilisé dans toutes les pathologies – Ling Shu, chap. 1 -) : mobilisent la Stase du Qi du Foie.

- Neiguan 6MC (d) (vu et point Clé du Yinwei Mai, merveilleux vaisseau qui relie tous les Luo Yin du corps) + Gongsun 4Rte (t) (point Luo de la Rate peut tonifier son Qi et Clé du Chong Mai) : associés car points Clés de merveilleux vaisseaux relais. Le premier mobilise tout le Qi interne et le deuxième tonifie le Qi de la Rate, ce qui lui permet de :

- chasser l'Humidité,
- favoriser la montée de l'Essence pure aux Poumons et au Cœur, réduisant leurs symptômes respectifs.

- Neiguan 6MC (d) (sa fonction de barrière vue, lui permet de calmer le Shen), Shenmen 7C (d) (point Porte = Men, de l'Esprit = Shen), Shenting 24DM (d) (point tour = Ting, de l'Esprit = Shen) : calment le Shen, on peut puncturer Shenmen 7C à gauche et Neiguan 6MC à droite.

- Sanyinjiao 6Rte (t) (point de réunion des trois Yin du bas) + Gongsun 4Rte (t) (vu) : tonifient le Qi de la Rate et, pour le premier, le Yin des Reins et du Foie, ainsi que le Sang du Foie. Ils agissent donc sur les deux contre-courants :
- en réduisant le Yang du Foie facteur de Vent interne,
- en nourrissant le Sang ce qui dissout le Vent,
- en permettant à la Rate de chasser l'Humidité,
- et en favorisant la montée de l'Essence pure aux Poumons et au Cœur, ce qui réduit leurs symptômes respectifs.

- On peut puncturer Gongsun 4Rte à gauche et Sanyinjiao 6Rte à droite. On puncture Sanyinjiao 6Rte point du Yin, à droite, par analogie de la droite au Yin.

- Zusanli 36E (h ou t) (point Ben = principal, Terre-Humidité et He utilisé dans toutes les pathologies - Ling Shu, chap. 4 -, d'où part le Jing Bié qui le relie à son Zang la Rate) + Zhongwan 12RM (h ou t) (point Mu de l'Estomac et du Foyer Moyen, point Nœud de la Rate - Ling Shu, chap. 5 -) : tonifient ou harmonisent la Rate et l'Estomac, leur permettant de :
- chasser l'Humidité et les Mucosités,
- régulariser les mouvements verticaux du pur et de l'impur, ce qui réduit le contre-courant ascendant des Mucosités-Chaleur et favorise la montée de l'Essence pure.

- Hegu 4GI (d) (point Source utilisé dans toutes les pathologies du Gros Intestin du Yangming riche en Sang et en Qi) + Taichong 3F (d) (point Source utilisé dans toutes les pathologies du Foie qui assure la libre circulation du Sang et du Qi, et point Terre fille du Feu qu'il disperse).
- Par leur action sur le Qi ils dispersent ses Stases.
- Le Gros Intestin du Yangming et le Foie du Jueyin sont liés par la fonction de fermeture. La puncture de leurs points Sources permet ainsi de calmer le Shen et d'ouvrir les orifices.
- Le Gros Intestin est lié par le rapport Biao/Li aux Poumons. En favorisant la mobilisation du Qi, Hegu 4GI favorise la fonction d'abaissement des Poumons, ce qui réduit la dyspnée.
- Enfin, Taichong 3F disperse la Stase du Qi du Foie et le contre-courant de sa Chaleur, ce qui, dans ce dernier cas, réduit le Vent interne.

- On peut puncturer Hegu 4GI à gauche et Taichong 3F à droite, par analogie du méridien Yang à la gauche et du méridien Yin à la droite.

-Renzhong 26DM (d) (point de réunion entre le Yin du Ren Mai et le Yang du Du Mai, supports du Shen, qu'il mobilise et mélange, et point de réunion de tous les orifices) avec ou sans Shenting 24DM (d) (point tour = Ting, de l'Esprit = Shen) : calment le Shen et ouvrent les orifices. De plus, en mobilisant Ren Mai et Du Mai, Renzhong 26DM traite les contractures et paresthésies des mâchoires.

-Renzhong 26DM (d) (vu) + Baihui 20DM (d) (point de réunion de tous les méridiens, du Du Mai qui régit le Yang et point de réunion de tous les orifices, abaisse tous les contre-courants du Yang) : par leurs fonctions calment le Shen, ouvrent les orifices et dispersent le Yang impur de la tête.

-Fenglong 40E (d) (point Luo de l'Estomac qui le met en communication avec son Zang la Rate) : harmonise la Rate et l'Estomac, ce qui permet la dispersion des Mucosités (Tan) en association avec la tonification du Qi de Rate ; traite ainsi les symptômes pulmonaires et cardiaques.

 

Haut de page



DEUXIEME FORME : LE FEU ET LES MUCOSITES PERTURBENT LE

CŒUR

CAUSES ET PHYSIOPATHOLOGIE

CAUSES

Troubles émotionnels et agitation psychique font stagner le Qi qui se transforme en Chaleur, celle-ci épuise les Liquides qui deviennent des Mucosités,

Chaleur perverse externe qui entre, consume les Liquides et se transforme en Mucosités,

Mucosités internes qui se transforment en Chaleur et troublent le Cœur et le Shen.

MECANISMES

Les causes vues affaiblissent la Rate, ce qui engendre un trouble du Yi, des Mucosités qui se transforment en Chaleur et un épuisement des Liquides.

Les Mucosités-Chaleur montent au Cœur et, avec l'épuisement des Liquides, empêchent le Shen de se fixer, ce qui cause les troubles psychiques.

 

SEMIOLOGIE

 

SYMPTOMES

Signes de Chaleur : yeux et visage rouges, gorge sèche avec soif, oligurie foncée, selles dures et sèches, goût amer, sensation de chaleur précordiale.

Signes de Cœur : dysphorie, insomnie, palpitations.

Signes de Mucosités : respiration bruyante, rires et pleurés spasmodiques, crachats visqueux.

Signes psychiques : hyperémotivité, confusion mentale, dépression et manque de vivacité.

POULS

Dans tous les cas ils traduisent la Plénitude.

Hua (glissant) de Mucosités et Shuo (rapide) de Chaleur ou

Xian (tendu) du Foie et des Mucosités et Shuo (rapide) de Chaleur ou

Shi (plein) de Plénitude et Shuo (rapide) de Chaleur.

LANGUE

Elle traduit la Chaleur Plénitude.

Corps rouge de Chaleur. Enduit jaune de Chaleur et gras de Mucosités.

 

TRAITEMENT

 

ABREVIATIONS

(d) dispersion (h) harmonisation

¬ La liste des points n'est pas exhaustive.

­ Les points sont classés par fonctions.

® Ils sont groupés pour faire ressortir leur rôle associatif.

Dans tous les cas on traite ensemble les Zang, Ben de la maladie, et les Mucosités, le Biao.

Baihui 20DM (d) (point de réunion des orifices et de tous les méridiens, du Du Mai qui régit le Yang) + Renzhong 26DM (d) (point de réunion des orifices, de Du Mai qui régit le Yang et de Ren Mai qui régit le Yin, les mélange harmonieusement) : par leurs fonctions calment le Shen et dispersent le Yang impur.

Jianshi 5MC (d) (point Jing-passage de l'Energie peut disperser le Xieqi des Mucosités et point Métal fils de la Terre-Humidité, Source des Mucosités qu'il disperse) + Daling 7MC (d) (point Source utilisé dans toutes les pathologies et point Terre fille du Feu qu'il disperse) ou Shenmen 7C (d) (idem précédent et point porte = Men, de l'Esprit = Shen qu'il calme) : dispersent les Mucosités-Chaleur du Cœur, puisque le méridien du Maître du Cœur est apparenté à celui du Cœur dans l'élément Feu et calment le Shen.

Xinshu 15V (d) (point Beishu polyvalent) + Shemen 7C (d) (vu) : dispersent les Mucosités-Chaleur du Cœur et calment le Shen.

Xinshu 15V (d) (vu) + Ganshu 18V (d) (point Beishu polyvalent) + Pishu 20V (d) (point Beishu polyvalent) : dispersent respectivement les Mucosités-Chaleur du Cœur, la Stase du Qi du Foie associée et les Mucosités de la Rate.

Hegu 4GI (d) (point Source utilisé dans toutes les pathologies du Gros Intestin du Yangming riche en Sang et en Qi, peut ainsi disperser la Chaleur du haut) + Tanzhong 17RM (d) (point Mu du Foyer Supérieur, disperse toute stase locale) : dispersent la Stase de Chaleur et de Qi du haut, ce qui traite la respiration haletante. De plus le Gros Intestin est en rapport Biao/Li avec les Poumons, la dispersion de Hegu 4GI libère donc la fonction d'abaissement des Poumons, il en est de même pour Tanzhong 17RM.

Shenmen 7C (d) à gauche (vu) + Jianshi 5MC (d) à droite (vu) + Hegu 4GI (d) à gauche (vu) + Quchi 11GI (d) à droite (point He utilisé dans toutes les pathologies du Yangming riche en Sang et en Qi – Ling Shu, chap. 4 –, point Terre-Humidité Source des Mucosités et Terre fille du Feu qu'il disperse) : puncturés unilatéralement et croisés ainsi, ces quatre points dispersent la Chaleur et les Mucosités-Chaleur du Cœur.

Yinlingquan 9Rte (d) (point He utilisé dans toutes les pathologies et Eau Source correcte de l'Humidité qu'il disperse, ainsi que sa transformation en Chaleur) + Zusanli 36E (d ou h) (point Ben et He de l'Estomac du Yangming riche en Sang et en Qi, de ce point part le Jing Bié qui le relie à son Zang la Rate, point Terre-Humidité et Terre fille du Feu qu'il disperse) : dispersent l'Humidité-Chaleur de la Rate et de l'Estomac, à la Source, si associée.

Yinlingquan 9Rte (d) (vu) + Sanyinjiao 6Rte (d) (point de diffusion de la Rate disperse son Xieqi de l'Humidité et sa transformation en Chaleur) : dispersent l'Humidité-Chaleur de la Rate, à la Source, si associée.

Fenglong 40E (d) (point Luo met en communication l'Estomac avec la Rate, ce qui les harmonise) : par sa fonction disperse les Mucosités fabriquées par la Rate et l'Estomac. S'associe facilement et variablement à Yinglingquan 9Rte (d), Sanyinjiao 6Rte (d) et Zusanli 36E (d) pour disperser les Mucosités-Humidité-Chaleur.

Fenglong 40E (d) (vu) + Zusanli 36E (d) (vu) : particulièrement indiqués en cas de Chaleur importante.

Haut de page

Samydoc Retour à la page d'accueil L'école du milieu Rhumatologie  Pubmed