Make your own free website on Tripod.com

Samydoc Retour à la page d'accueil

Rhumatologie pour tous

Une contribution pour expliquer la rhumatologie, spécialité médicale traitant des maladies des os et des articulations


Google
Web Rhumatologie pour tous




Rhumatologie est un site produit par Dr El Meddeb SamyBéja, Tunisie.
Hit-Parade


 
  
Recommandations de l'EULAR* pour la prise en charge de la gonarthrose (2003).
*Eular: European League Against Rheumatism
Un comité d'expert a retenu 545 travaux publiés entre 1966 et 2003, concernant le traitement de la gonarhrose, et en a tiré 10 recommandations.

1-La prise en charge de la gonarthrose nécessite la combinaison d'un traitement médicamenteux et non médicamenteux

2-Le traitement de la gonarthrose doit tenir compte de:
a-Les facteurs de risque du genou (obésité, facteurs mécaniques, effort physique)
b-Les facteurs de risque du patient (age, autres maladies, autres traitements)
c-Niveau de la douleur et de l'incapacité.
d-Signe d'inflammation (épanchement articulaire).
e-Localisation et degré des lésions structurales.

3-Le traitement non médicamenteux de la gonarthrose doit comporter:
a-Mesures éducatives.
b-Exercice
c-Orthéses (genouillères...)
d-Réduction du poids

4-Le paracétamol est le premier antalgique par voie orale à utiliser, et l'antalgique à utiliser au long cours.

5-Les topiques locaux (AINS-capsaicine) sont efficaces et bien tolérés.

6-Les AINS sont utilisés en cas d'inefficacité du paracetamol. En cas de risques digestifs, les AINS non selectifs seront associés à un agent gastro-protecteur, ou un AINS selectif (coxib) sera utilisé.

7-Les antalgiques opioides, associés ou pas au paracetamol, sont une bonne alternative aux AINS, en cas de contre indication.


8-Les antiarthrosiques d'action lente (glucosamine sulfate, chondroitine sulfate, diacereine, acide hyaluronique) peuvent avoir une efficacité sur la douleur et les lésions cartilagineuses.

9-L'injection intra articulaire de corticoides à longue durée d'action est indiquée lors des poussées douloureuses de gonarthrose, spécialement en cas d'épanchement articulaire.

10-La prothèse de genou doit être envisagée en cas de lésions radiologiques évoluées de gonarthrose associées à une douleur réfractaire au traitement et une incapacité.





 
Samydoc Retour à la page d'accueil