Make your own free website on Tripod.com

Samydoc Retour à la page d'accueil

Rhumatologie pour tous

Une contribution pour expliquer la rhumatologie, spécialité médicale traitant des maladies des os et des articulations


Google
Web Rhumatologie pour tous




Rhumatologie est un site produit par Dr El Meddeb SamyBéja, Tunisie.
Hit-Parade


 
  
Les ostéotomie dans le traitement de l'arthrose du genou
Ces interventions chirurgicales visent à corriger une déformation ou plutot une desaxation du membre inférieur en redressant le tibia ou, plus rarement, le fémur. Elles consistent en une section de l'os, un redressement puis le maintien de cette correction. C'est donc une fracture contrôlée, dont l'évolution correspond au temps de consolidation osseuse obtenue par la survenue d'un cal osseux.

L'ostéotomie a pour but de traiter certaines arthroses localisées à une partie du genou, ou plutot un compartiment (interne ou externe) du genou.
Ces arthrose sont un phénomène d'usure du cartilage qui peut toucher la partie interne de l'articulation du genou (arthrose fémoro-tibiale interne, la plus fréquente) ou la partie externe (arthrose fémoro-tibiale externe, plus rare).

L'ostéotomie corrige l'alignement du membre inférieur et permet de rééquilibrer les pressions au niveau du genou en les diminuant au niveau du compartiment arthrosique pour les reporter sur l'autre compartiment.

L'ostéotomie ne modifie donc pas l'arthrose déja survenue, et le pincement articulaire préexistant avant l'intervention chirurgical persistera. Par contre, l'ostéotomie a un double objectif :
- soulager les douleurs (en déchargeant le compartiment déja arthrosique)
- stabiliser l'arthrose en stoppant la destruction du cartilage articulaire, ce qui est d'autant plus important que le sujet est plus jeune.

En l'absence de ce traitement, ces arthroses localisées à un compartiment (interne ou externe) du genou, risquent de s'aggraver inexorablement.
L'arthrose fémorotibiale interne, par genu "varum" (ou genoux en O) use la zone interne du genou dont l'épaisseur de cartilage diminuera progressivement. La jambe va donc "s'arquer "(en varus) encore plus, avec déplacement vers cette zone du centre de gravité du genou entraînant une accentuation des pressions à ce niveau et donc une augmentation de l'usure, et une nouvelle aggravation de la désaxation. La zone malade est de plus en plus sollicitée et s'use de plus en plus alors que la partie externe du genou, saine, est de moins en moins utilisée. C'est un véritable cercle vicieux que seul peut rompre l'ostéotomie de valgisation qui corrige l'axe de la jambe.

L'intervention d'ostéotomie, en elle même, consiste en une section de l'os. Pour le redresser, on enlève un coin osseux (ostéotomie de fermeture) ou on ajoute un cale (ostéotomie d'ouverture), le plus souvent osseuse, par greffe prélevée sur l'os iliaque du bassin.

Une fois la correction obtenue, et contrôlée, les deux fragments osseux sont solidement maintenus en place par des vis, des agrafes ou une plaque vissée.

Il y a deux types d'ostéotomie:
- l'ostéotomie de valgisation qui corrige un genu varum,
- l'ostéotomie de varisation pour corriger un genu valgum.
et chacune peut être faite selon la technique d'ouverture ou de fermeture, selon le choix du chirurgien.

Il n'y a habituellement pas d'immobilisation du membre inférieur. L'ostéotomie du genou évolue comme une fracture opérée.
La rééducation sans appui, idéalement, doit être entreprise précocement. Elle est le plus souvent très simple dans la mesure où l'intervention ne porte pas directement sur l'articulation du genou.
Il faut attendre la consolidation osseuse pour envisager l'appui sur la jambe opérée. L'utilisation de béquilles est donc nécessaire.
Le délai de reprise de la marche avec appui est variable suivant le niveau de l'ostéotomie (tibia ou fémur), sa technique (ouverture ou fermeture), le mode de fixation, allant d'une reprise immédiate de l'appui à un appui différé de 2 ou 3 mois.

L'ostéotomie du genou permet souvent de bien soulager les douleurs et d'arrêter ou de ralentir l'aggravation de l'arthrose, mais elle ne fait pas repousser le cartilage déja usé. Il existe à long terme un risque de reprise de l'évolution de l'arthrose. Mais du temps aura été gagné avant de mettre en place une prothèse.

L·indication de l'ostéotomie du genou dépend de plusieurs facteurs :
- l·importance des douleurs et de la déformation,
- l·âge (on l'encourage plus chez les jeunes arthrosiques, c'est à dire vers la quarantaine ou la cinquantaine), l·ostéotomie étant d·autant plus utile que le sujet est plus jeune,
- et des critères radiologiques qui permettent au chirurgien de prendre la bonne décision opératoire.

 
Samydoc Retour à la page d'accueil