Make your own free website on Tripod.com

Samydoc Retour à la page d'accueil

Rhumatologie pour tous

Une contribution pour expliquer la rhumatologie, spécialité médicale traitant des maladies des os et des articulations


Google
Web Rhumatologie pour tous




Rhumatologie est un site produit par Dr El Meddeb SamyBéja, Tunisie.
Hit-Parade


 
  
La prothèse du genou
Moins utilisée que celle de l'articulation de la hanche, la prothèse du genou, s'impose de plus en plus dans le cadre du traitement de l'arthrose du genou au stade "terminal".
.
La prothèse du genou n’est pas une charnière qui prend la place de l’articulation, mais elle vise à remplacer uniquement le cartilage, là où il est usé (c’est l’arthrose ), tout en conservant le mieux possible l’anatomie du genou, et en particulier ses ligaments : c’est pourquoi il n’y a pas une seule, mais plusieurs prothèses qui s’adaptent aux différentes lésions (et surtout leurs localisations) rencontrées au niveau du genou.

Les prothèses unicompartimentales (demi prothèses), qu’elles soient fémoro-tibiales internes, fémoro-tibiales externes, ou fémoro-patellaires, remplacent le cartilage du compartiment lésé, sans toucher aux ligaments et ni aux autres compartiments qui doivent donc être sains. Elles s’adressent à des arthroses limitées à un seul compartiment, ainsi qu’à certaines nécroses osseuses. Leur pose nécessite très peu de résection osseuse.

Les prothèses totales à glissement, et en particulier les prothèses à plateau mobile, remplacent la totalité du cartilage, tout en respectant la physiologie du genou et ses ligaments. Elles sont indiquées dans les arthroses plus étendues, ainsi que dans les arthrites rhumatismales.

Les prothèses charnières, plus volumineuses, remplacent complètement l'articulation du genou. Elles sont rarement utilisées. Elles sont réservées aux désaxations et aux déformations très marquées, aux destructions ligamentaires, ainsi que pour certaines reprises de prothèses.

Le résultat des prothèses, jugé sur la disparition des douleurs et sur la marche, n'a cessé de s’amélorer. Les suites immédiates sont assez rapides, avec absence d’immobilisation et possibilité de reprise précoce de la marche avec appui (en quelques jours).

Quand opérer? Quand décider de poser une prothèse? Ce n'est pas tellement l'importance des lésions radiologiques mais plutot la douleur qui constitue l’élément fondamental de l’indication opératoire. La décision finale est souvent laissée au patient lui-même, qui décide en fonction de l'efficacité du traitement médical sur la douleur, et surtout de sa capacité fonctionelle et de l'impact de la gonarthrose sur sa qualité de vie.

Pour ma part, étant rhumatologue de ville, je pose toujours les mêmes questions à mes patientes présentant une arthrose du genou: Allez vous faire les commissions à pied vous même? Sortez vous de la maison? En cas de réponses négatives, la prothèse de genou est souvent une bonne décision.

 
Samydoc Retour à la page d'accueil