Make your own free website on Tripod.com

Samydoc Retour à la page d'accueil

Rhumatologie pour tous

Une contribution pour expliquer la rhumatologie, spécialité médicale traitant des maladies des os et des articulations


Google
Web Rhumatologie pour tous




Rhumatologie est un site produit par Dr El Meddeb SamyBéja, Tunisie.
Hit-Parade


 
  
Traitement des sciatiques d'origine mécanique
Une fois le diagnostic de sciatique établi, ainsi que sa cause (voir lombosciatique), le médecin entreprend le traitement, qui passera par une ou plusieurs étapes.

1-Traitement médicamenteux + repos
Traitement médicamenteux à base
* d'anti-inflammatoires non stéroidiens,
* antalgiques (palier 1 paracétamol, éventuellement palier 2: tramadol ou dextropropoxyphène voire codeine),
* décontractants musculaires (thiocolchicoside ou tetrazepam)
*topiques locaux (crèmes ou pommades) à base d'anti-inflammatoires non stéroidiens ou de capsaicine, menthol... (stimulant les récepteurs cutanés de la douleur pour provoquer une stimulation de l'arc médullaire réflexe qui diminue les sensations douloureuses).

Le repos (au lit) sera plus ou moins strict. Absolu en cas de douleurs intenses, relatif en cas de douleur modérée.

2-Infiltrations locales de corticoides (par voie épidurale le plus souvent)
Le plus souvent suite à l'échec du traitement médical classique, parfois d'emblée. Il n'a pas d'étude randomisée prouvant l'efficacité de ces injections, mais elles sont relativement peu nocives, et en pratique, de nombreux patients sont améliorés voire deviennent asymptomatiques et guérissent.
Le rhumatologue pratique entre une à trois infiltration épidurales.

Après 6 à 8 semaines de traitement, le rhumatologue évalue la situation.
* Si le patient est guéri ou nettement amélioré, on peut envisager la poursuite du traitement médical, éventuellement instituer une kinésithérapie pour que le patient se "réapproprie" son rachis lombaire.
*Si la patient est toujours souffrant, le rhumatologue demande un scanner lombaire (ou un IRM) pour préciser la structure cause de douleur sciatique. En fonction de la "cohérence" entre les données cliniques et les données du scanner, le rhumatologue décide de continuer le traitement médical ou de proposer l'acte chirurgical.

A noter que plus les années passent, plus la tendance à opérer les lombosciatiques discales diminue, chez les neurochirurgiens. Tel malade qui aurait été opéré il y a 10 ans n'est pas opéré actuellement et finit par guérir sous traitement médical prolongé.

Une exception à cette règle de temporisation: la présence de complications neurologiques (heureusement rares: sciatique paralysante, syndrôme de la queue de cheval), et exceptionellement une sciatique hyperalgique. Le rhumatologue répètera les examens neurologiques à chaque consultation pour éliminer ces cas qui imposent un transfert rapide en milieu neurochirurgical.

 
Samydoc Retour à la page d'accueil